PARIS (AFP) – La « valeur type » d’une huile sur bois de 30 sur 60 cm du peintre Andries van Eertvelt représentant des bateaux en mer, comparable aux tableaux évoqués par Claude Guéant, « est de 15.127 euros », a assuré jeudi Artprice à l’AFP.

 

Portrait à la Demeure du Chaos libre de droits / CC

Communiqué sur le site Actusnews homologué par l’AMF

PARIS (AFP) — « La « valeur type » d’une huile sur bois de 30 sur 60 cm du peintre Andries van Eertvelt représentant des bateaux en mer, comparable aux tableaux évoqués par Claude Guéant, « est de 15.127 euros », a assuré jeudi Artprice à l’AFP*.

Pour aboutir à ce résultat, le département Econométrie d’Artprice a retenu l’ensemble des peintures de cet artiste flamand du XVIIè siècle passées en ventes aux enchères publiques depuis 1989 et présentant des caractéristiques similaires aux deux oeuvres décrites par M. Guéant, indique la société française.

L’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy se défend de tout blanchiment d’argent après la découverte d’une somme de 500.000 euros sur son compte principal, provenant, selon lui, de la vente de deux tableaux de ce peintre à un « confrère » avocat « malaisien ».

« J’avais fait l’acquisition il y a une vingtaine d’années de deux tableaux hollandais qui représentaient des bateaux dans la tempête et je les ai vendus en 2008 », a dit M. Guéant. « Il s’agit de deux toiles d’environ 30 cm sur 60, peintes sur bois », a-t-il ajouté.

Pour trouver une valeur type, la société Artprice, numéro un mondial des données sur le marché de l’art, s’est appuyée « sur la méthode des comparables, avec une tolérance de plus ou moins 20% au niveau de la taille » du tableau, précise-t-elle. La valeur type s’entend hors frais.

Artprice, qui suit la cote des artistes aux enchères, a retrouvé huit peintures de van Eertvelt (1590-1652) assez similaires, toutes vendues « par des maisons de vente notoirement et nommément connues », indique la société.

Artprice précise ne pas avoir intégré dans son calcul de la valeur type les oeuvres du peintre comparables mais restées invendues aux enchères publiques (deux oeuvres). « Cela aurait encore affaibli la valeur type », note cette société cotée, qui a intégré récemment l’indice SBF 120 de la place de Paris.

Une « Marine par temps de tempête » de 44 cm sur 62 cm a été vendue 24.392 euros en 1997 par la société Audap-Picard-Solanet & Associés à l’Hôtel Drouot à Paris. Par sa taille et son titre, elle semble proche des peintures décrites par M. Guéant.

Le prix le plus élevé pour une peinture du peintre flamand comparable à celles de M. Guéant est de 56.244 euros hors frais (huile sur cuivre intitulée « Bataille de Lépante » vendue en 2007 chez Christie’s à Londres).

Le prix le moins élevé, toujours pour une oeuvre de même type, est de 1.851 euros hors frais, en 1992.

Le prix le plus élevé aux enchères pour une peinture d’Andries van Eertvelt se monte à 140.000 euros hors frais, avait indiqué mardi Artprice. Il s’agit d’un tableau  réalisé en 1640 et intitulé « La bataille de Lépante » vendu en 2010 par Sotheby’s Amsterdam (168.000 euros frais compris).

Il s’agit d’une huile sur toile qui est presque trois fois plus grande (88,7 cm sur 169 cm) que les peintures évoquées par M. Guéant.

Un autre grand tableau du même artiste sur « La bataille de Lépante » avait été proposé en 2005 par Sotheby’s France, avec une estimation entre 300.000 et 500.000 euros mais il n’avait pas trouvé preneur lors de l’adjudication. » —

Extrait du catalogue de Libert Castor avec une fourchette d’estimation exprimée en Francs avant la vente de 1989**:

libert 1

PARIS (AFP) — « La « valeur type » d’une huile sur bois de 30 sur 60 cm du peintre Andries van Eertvelt représentant des bateaux en mer, comparable aux tableaux évoqués par Claude Guéant, « est de 15.127 euros », a assuré jeudi Artprice à l’AFP*.

Pour aboutir à ce résultat, le département Econométrie d’Artprice a retenu l’ensemble des peintures de cet artiste flamand du XVIIè siècle passées en ventes aux enchères publiques depuis 1989 et présentant des caractéristiques similaires aux deux oeuvres décrites par M. Guéant, indique la société française. L’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy se défend de tout blanchiment d’argent après la découverte d’une somme de 500.000 euros sur son compte principal, provenant, selon lui, de la vente de deux tableaux de ce peintre à un « confrère » avocat « malaisien ». « J’avais fait l’acquisition il y a une vingtaine d’années de deux tableaux hollandais qui représentaient des bateaux dans la tempête et je les ai vendus en 2008 », a dit M. Guéant. « Il s’agit de deux toiles d’environ 30 cm sur 60, peintes sur bois », a-t-il ajouté. Pour trouver une valeur type, la société Artprice, numéro un mondial des données sur le marché de l’art, s’est appuyée « sur la méthode des comparables, avec une tolérance de plus ou moins 20% au niveau de la taille » du tableau, précise-t-elle. La valeur type s’entend hors frais. Artprice, qui suit la cote des artistes aux enchères, a retrouvé huit peintures de van Eertvelt (1590-1652) assez similaires, toutes vendues « par des maisons de vente notoirement et nommément connues », indique la société. Artprice précise ne pas avoir intégré dans son calcul de la valeur type les œuvres du peintre comparables mais restées invendues aux enchères publiques (deux œuvres). « Cela aurait encore affaibli la valeur type », note cette société cotée, au marché réglementée la place de Paris. Une « Marine par temps de tempête » de 44 cm sur 62 cm a été vendue 24.392 euros en 1997 par la société Audap-Picard-Solanet & Associés à l’Hôtel Drouot à Paris. Par sa taille et son titre, elle semble proche des peintures décrites par M. Guéant. Le prix le plus élevé pour une peinture du peintre flamand comparable à celles de M. Guéant est de 56.244 euros hors frais (huile sur cuivre intitulée « Bataille de Lépante » vendue en 2007 chez Christie’s à Londres). Le prix le moins élevé, toujours pour une oeuvre de même type, est de 1.851 euros hors frais, en 1992. Le prix le plus élevé aux enchères pour une peinture d’Andries van Eertvelt se monte à 140.000 euros hors frais, avait indiqué mardi Artprice. Il s’agit d’un tableau réalisé en 1640 et intitulé « La bataille de Lépante » vendu en 2010 par Sotheby’s Amsterdam (168.000 euros frais compris). Il s’agit d’une huile sur toile qui est presque trois fois plus grande (88,7 cm sur 169 cm) que les peintures évoquées par M. Guéant. Un autre grand tableau du même artiste sur « La bataille de Lépante » avait été proposé en 2005 par Sotheby’s France, avec une estimation entre 300.000 et 500.000 euros mais il n’avait pas trouvé preneur lors de l’adjudication. » —

Andries van Eertvelt est né le 25 Mars 1590 à Anvers, ville dans laquelle il s’éteint en 1652. Peintre flamand de l’époque baroque, il aura l’occasion de voyager en Italie, et s’installera même quelques années à Gênes pour travailler avec Cornelis de Wael. Son oeuvre est presque exclusivement composée de « marines ».

Il sort des oubliettes en 2013, suite à la révélation de l’existence d’une transaction de 500 000 € sur le compte de l’ancien Ministre de l’Intérieur Claude Guéant, que ce dernier justifiera par la vente de deux tableaux du peintre flamand.
La valeur réelle de ses œuvres a été l’objet d’un article en Mai 2013.

Voici les données essentielles d’Andries van Eertwelt. Data Artprice.

Ses trois meilleures enchères.

La flotte Hollandaise à l’ancre dans un port du nord La Bataille de Lépante**, en 1591, adjugé 396 370 € au marteau le 26 Juin 1989 chez Libert-Castor à Paris. Huile/toile. 119 cm x 223.5 cm. La flotte Hollandaise à l'ancre dans un port du nord La Bataille de Lépante, en 1591

The Battle of Lepanto (1571), adjugé 140 000 € le 18 Mai 2010 chez Sotheby’s à Amsterdam. Huile/toile. 88.7 cm x 169.0 cm. The Battle of Lepanto (1571)

The return to Amsterdam of the Fleet of the Dutch East India Company, adjugé 139 034 € le 12 Janvier 1995 chez Sotheby’s à New York. Huile/cuivre. 43 cm x 67.0 cm. The return to Amsterdam of the Fleet of the Dutch East India Company Extrait de la dépêche AFP du 2 Mai 2013 « J’avais fait l’acquisition il y a une vingtaine d’années de deux tableaux hollandais qui représentaient des bateaux dans la tempête et je les ai vendus en 2008 », a dit M. Guéant. « Il s’agit de deux toiles d’environ 30 cm sur 60, peintes sur bois », a-t-il ajouté. Voici les résultats d’adjudication des œuvres dont les dimensions sont les plus voisines de celles indiquées par Claude Guéant: liste dimensions proches

Voici l’oeuvre se rapprochant le plus de celles évoquées par Claude Guéant, tant par la technique, que par les dimensions:

Marine vor einem fremden Hafen, oeuvre présentée le 20 Septembre 2010 chez Koller à Zürich. Huile/bois. 36.5 cm x 63.0 cm. A noter que cette oeuvre, estimée entre 13 663 € et 16 700 € n’a pas trouvée acquéreur lors de cette vente. Marine vor einem fremden Hafen     Andries van Eertvelt sur Artprice avec logo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s